Chéri Samba

Chéri Samba (né en 1956) est un peintre Congolais (RDC).

Samba wa Mbimba Nzinga, connu sous le nom d’artiste  » Chéri Samba « peintre autodidacte , est né le 30 décembre 1956 à Kinito-Mvuila dans le Bas-Zaïre. Il est l’aîné d’une famille de dix enfants dont le père est forgeron te la mère agricultrice. Il fait se études primaires dans son village, il s’y ennuie mais comme il le dit si bien « j’étais classé 100°/° meilleur déssinateur ». A 16 ans, il quitte l’école et va s’installer à Kinshasa la capitale et commence à travailler chez des peintres d’enseignes dont il devient l’illustrateur .
Il  reproduit en grand les dessins qu’il a jadis réalisé au crayon. Il ouvre son propre atelier à Kinshasa, décore un hôtel à Brazzaville, exerce au Gabon, et peint des sujets tirés de la vie quotidienne, notamment «La Séduction», «Les Riches et les Pauvres» et la fresque «Marche de soutien à la campagne du sida». Ses personnages sont stylisés dans des attitudes expressives dont le message est renforcé par des textes, comme dans des bandes dessinées.

En 1979, il participe à sa première exposition hors du continent, à Berlin. Mais c’est grâce à l’imposante manifestation consacrée aux « Magiciens de la Terre », à Paris, en 1989, qu’il atteint la notoriété internationale et ses premières commandes à l’étranger.

Observateur minutieux d’une société dans laquelle il est totalement immergé, Chéri Samba puise ses sujets dans son environnement immédiat. Les problèmes de santé et d’hygiène, la lutte contre le sida, les affres de la vie conjugale, la prostitution sont parmi ses thèmes de prédilection. Ses personnages sont campés dans des attitudes d’une très grande expressivité, souvent porteurs d’un message moralisateur (la fidélité conjugale, la propreté, l’honnêteté…). Ainsi construits, ses tableaux ressemblent à des affiches pour des campagnes de sensibilisation.

Ainsi dans sa toile « le sida ne sera guérissable que dans 10 ou 20 ans », il prévient les africains que le SIDA est une maladie bien réelle et non pas un « Syndrome Imaginé pour Décourager les Amoureux » comme un adage populaire le voulait en Afrique à une certaine époque. En phase avec l’actualité, Samba n’hésite pas à s’attaquer à l’actualité internationale dans ses toiles. Dans « Après le 11 septembre », il condamne le terrorisme, mais fait remarquer que les malheurs qui frappent l’Afrique laissent indifférents et ne suscitent pas forcément l’indignation généralisée.

L’originalité de la peinture de Samba se caractérise par une palette diluée dans un fond de couleur plus ou moins uniforme qu’illustrent des personnages stylisés dans des attitudes éloquentes et expressives, dont le message est renforcé par des textes, comme dans les bandes dessinées. Le peintre Chéri Samba est un être narcissique qui, dans son art, aime bien se mettre au centre des situations, qu’elles soient vécues ou simplement imaginées.Chéri Samba est né en 1956 à Kinto M’Vuila, en République Démocratique du Congo. En 1972 il s’installe à Kinshasa, la capitale, où il gagne sa vie comme peintre d’enseignes publicitaires tout en réalisant des bandes dessinées pour sa revue Bilenge Info. Trois ans plus tard, il transpose ses bandes dessinées sur la toile, inaugurant ainsi la peinture à bulles. Il met en scène les faits de société, mœurs, sexualité, maladie, inégalités sociales, corruption, etc., et atteint rapidement une grande popularité locale. Le Tout Kinshasa connaît désormais Chéri Samba, grand maître de la peinture populaire.

A partir de la fin des années 1980, il devient lui-même commentateur au cœur de ses tableaux afin « qu’on me connaisse non plus seulement de nom mais aussi de visage comme un présentateur de journal télévisé ». Pour lui l’art n’a pas de frontière. Ses tableaux les plus récents traitent de l’actualité mondiale. Ils sont toujours peints dans une palette chromatique riche, vive, contrastée et le plus souvent pailletée comme pour en dédramatiser le sujet afin que le spectateur puisse les pénétrer sans appréhension et même les trouver beaux quel qu’en soit le message.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s