EXPOSITION A La Une à Kampala en Ouganda, à partir du 14 avril prochain| « Kabbo Ka Muwala: The Girl’s Basket » – Migration et mobilité dans l’art contemporain en Afrique australe et orientale

migration

 

©Miriam Syowia Kyambi – Rose’s relocation (I) {Metz series}, 2015 courtesy of the artist

Cette exposition est originale car elle présente les œuvres de 20 artistes travaillant sur les récits de migration. Elle a été conçue comme un projet itinérant issu de trois géographies – le Zimbabwe, l’Ouganda et l’Allemagne – qui explore la multitude des processus de migration depuis et vers l’Afrique australe et l’Afrique de l’Est, principalement à travers les yeux d’artistes de ces régions. À travers une vraie diversité de techniques, dont la photographie, la vidéo, les techniques mixtes et l’installation, cette exposition propose une réflexion pour dépasser les clichés de la représentation de l’exode massif vers les pays du Nord.

Le titre de l’exposition, « Kabbo Ka Muwala », est une expression en langue Luganda, qui fait référence à une tradition connue dans toute l’Afrique de l’Est : celle de la mariée qui transporte dans un panier les cadeaux destinés à sa nouvelle famille, panier dont elle se sert aussi lorsqu’elle retourne dans sa famille d’origine ou lui rend visite. Métaphoriquement, le panier représente le bagage physique et psychologique des migrants : les attentes et les espoirs, mais aussi les déceptions et les revers, associés au mariage comme au processus de migration. Cette métaphore souligne en outre la dimension du genre en jeu dans les processus migratoires.
Fruit d’une collaboration entre la National Gallery du Zimbabwe, la Makerere Art Gallery de l’université de Makerere à Kampala et la Städtische Galerie de Brême, l’exposition a été d’abord présentée au Zimbabwe ( depuis le 4 février) puis prochainement en Ouganda avant de rejoindre la ville de Brême en Allemagne, et sera accompagnée d’un programme culturel dans chaque lieu.

 

Ci-après les 20 Artistes (voir leur présentation ici) :

Berry Bickle (Zimbabwe)

Jodi Bieber (South Africa)

The Border Farm Project (Zimbabwe/South Africa)

Rehema Chachage (Tanzania)

Mimi Cherono Ng’ok (Kenya)

Kudzanai Chiurai (Zimbabwe)

Anawana Haloba (Zambia/Norway)

Kiluanji Kia Henda (Angola)

Wanja Kimani (Kenya/Ethiopia/United Kingdom)

Miriam Syowia Kiambi (Kenya)

Gerald Machona (Zimbabwe/South Africa)

Immy Mali (Uganda)

Nástio Mosquito (Angola)

Victor Mutelekesha (Zambia/Norway)

MwangiHutter (Germany/Kenya)

NakivArt/Anke Fischer (Uganda/German)

Emma Wolukau-Wanambwa (Uganda/United Kingdom)

Xenson (Uganda)

Helen Zeru (Ethiopia)

Rut Karin Zettergren (Sweden)

 

Source : kabbo ka muwala | Migration and Mobility in Contemporary Art in Southern and Eastern Africa et « D’après la présentation de l’exposition sur nationalgallery.co.zw et www.kabbokamuwala.org (traduit de l’anglais). [Traduction K. Barlet] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s